Réseaux de communication

Réseaux de communication

Les satellites, avec les stations au sol, forment de grands réseaux de communication pratiquement instantanés. Aujourd’hui, la distance ou les barrières physiques ne constituent pas un obstacle à la transmission de l’information.

Réseaux de communication
Les réseaux de communication sont constitués de deux éléments de base :

un ensemble de nœuds, chargés de traiter l’information qui circule dans le réseau ;
un ensemble de connexions par lesquelles les nœuds sont connectés entre eux et configurent le réseau lui-même.
Plus le nombre de nœuds est important, plus la taille du réseau est importante et il peut même atteindre une couverture mondiale, comme c’est le cas avec Internet.

Pour qu’un réseau puisse s’étendre à l’échelle mondiale, il est nécessaire de combiner des équipements qui coordonnent l’émission et la réception des signaux au moyen d’installations terrestres avec un ensemble de satellites responsables de la distribution de ces signaux.

Un exemple en est le traitement des informations météorologiques au moyen de la famille de satellites Meteosat, développée par l’Agence spatiale européenne. Cette constellation de satellites fait partie d’un programme mondial d’observation météorologique affilié à l’Organisation météorologique mondiale. La mission des satellites Météosat en orbite géostationnaire au-dessus de l’océan Atlantique est de capturer des images et des données sur l’évolution des variables atmosphériques et de les envoyer à des stations terrestres qui les traitent et les interprètent.

Lorsque le réseau de communications est utilisé par le grand public, on l’appelle le réseau public. Cependant, les réseaux prennent de plus en plus d’importance pour leur utilisation professionnelle. C’est le cas, par exemple, des réseaux Vsat (Very Small Aperture Terminals), qui sont des réseaux satellitaires à très petites gammes de fréquences destinés à des usages privés spécifiques.