Contre le gaspillage alimentaire – une comparaison des initiatives

Contre le gaspillage alimentaire – une comparaison des initiatives

Rien qu’en Allemagne, 11 millions d’aliments finissent chaque année à la poubelle, bien qu’ils soient encore comestibles. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe aujourd’hui diverses organisations et initiatives qui développent des projets de lutte contre le gaspillage alimentaire et s’efforcent spécifiquement de veiller à ce que les aliments encore comestibles ne soient pas jetés mais réutilisés. Une comparaison des clubs et campagnes les plus importants peut être trouvée ici.

Les conseils : Chacun donne ce qu’il peut
Le Bundesverband Deutsche Tafel e.V. avec ses plus de 900 tables est probablement l’une des plus grandes associations. La tâche des tables est de collecter des aliments d’une qualité irréprochable et de les distribuer à ceux qui en ont besoin, généralement dans des points de distribution fixes. L’aliment provient généralement d’une surproduction, d’un changement de gamme de produits et d’un surstockage, ou d’un produit sur le point d’expirer, de produits mal emballés ou, par exemple, de rouleaux du jour précédent. Le Tafel soutient régulièrement jusqu’à 1,5 million de personnes dans le besoin.

Partage des aliments : des diviseurs équitables pour les plus démunis
L’association Foodsharing poursuit également un concept similaire : les bénévoles de l’association collectent de la nourriture auprès des entreprises, mais aussi auprès des particuliers et la distribuent – ils complètent ainsi essentiellement les tables locales. C’est la raison pour laquelle l’association a mis en place dans de nombreuses villes allemandes ce que l’on appelle des ” divisions équitables ” : Ce sont des réfrigérateurs ou des étagères accessibles au public qui servent d’échange de nourriture. Ceux qui ont encore de la nourriture l’y mettent, ceux qui en ont besoin l’emportent avec eux. La plupart des séparateurs de foire se trouvent dans des bâtiments, par exemple dans des cafés, font partie de projets de maisons ou sur des terrains privés. Avec l’alliance d’action “Vide Tonne”, le partage des denrées alimentaires exige également une interdiction légale des déchets dans les supermarchés, comme c’est déjà le cas en France et en Italie.

Enjoying us : Prix pour les bons projets
Il existe déjà de nombreuses façons de réduire, voire d’éviter le gaspillage de nourriture – c’est là qu’intervient l’initiative “Enjoy Us” : elle cherche des exemples de meilleures pratiques alimentaires tout au long de la chaîne de valeur, c’est-à-dire de l’agriculteur au détaillant et au consommateur individuel dans le supermarché. À cette fin, l’initiative a mis au point un contrôle qui met en lumière les idées et les mesures utilisées pour réduire les déchets et améliorer la gestion des déchets. Les bons projets et les entreprises engagées sont alors récompensés. L’objectif est de sensibiliser l’opinion à l’importance de l’alimentation et de soutenir l’objectif du gouvernement allemand de réduire de moitié les déchets alimentaires d’ici 2020. Les sponsors organisationnels sont WWF Allemagne et Deutsche Welthungerhilfe (Agro Action allemande). Parmi les partenaires de coopération, on peut citer Foodsharing, le Bundesverband Deutsche Tafeln e.V., United Against Waste, Valentin Thurn (directeur de “Taste the waste”) et Stefan Kreutzberger (auteur du “Die Essensvernichter”).

Des assiettes à la place des barriques : des faits intéressants pour les plus petits
Le projet Teller statt Tonne a été mis en place pour sensibiliser les enfants à la question de l’évitement des aliments et des déchets : Il s’agit d’un projet scolaire organisé par Slow Food Allemagne. En plus des connaissances théoriques, les enfants et les adolescents apprendront à manipuler les aliments dans la vie quotidienne, par exemple comment les conserver correctement. L’association met à la disposition des enseignants et autres personnes intéressées diverses informations et matériels pédagogiques.